À propos de l'Initiative de R-D en génomique (IRDG)

Alerte : Formulaires

Nous améliorons nos systèmes courriels. Par conséquent, certains formulaires ne sont pas disponibles. Nous nous excusons pour le dérangement.

L'Initiative de recherche et développement en génomique (IRDG) est une initiative interne qui finance la recherche en génomique dans huit ministères et organismes à vocation scientifique fédéraux. Elle soutient l'innovation et fait en sorte que les décisions en matière de réglementation, de politiques et de gestion des ressources s'appuient sur des données factuelles. Elle se concentre sur les secteurs où le gouvernement est le mieux placé pour traiter des questions qui préoccupent les Canadiens. Les priorités du gouvernement et les besoins des utilisateurs guident les activités de l'IRDG.

L'IRDG subventionne des projets de recherche variés dans plusieurs ministères et organismes, ainsi que deux ambitieux projets à priorités partagées, portant sur des questions trop vastes pour qu'un ministère puisse s'y attaquer à lui seul. Une Stratégie de gestion de l'innovation a été élaborée pour faciliter les relations au sein de ces projets partagés. Elle fournit des approches communes dans des domaines tels que la propriété intellectuelle, la gestion des données, les transferts de matériel, ou les publications. L'IRDG se conforme à la Directive fédérale sur le gouvernement ouvert pour maximiser l'accès aux recherches scientifiques financées par le gouvernement fédéral.

Depuis 1999, l'IRDG a fait progresser la recherche en santé, dans les secteurs qui servent de fondation à l'économie nationale : l'agriculture, la foresterie, l'aquaculture et les pêches, ainsi qu'en environnement. Elle a mis à profit les ressources et l'expertise de vastes collaborations nationales et internationales. Parmi ceux qui bénéficieront de cette recherche figurent les scientifiques, les responsables de la réglementation et des politiques, les décideurs, les inspecteurs chargés d'appliquer les programmes de surveillance sur le terrain, les agents des services frontaliers, les négociateurs d'accords commerciaux, et des agences de réglementation internationales qui adoptent des approches innovantes. En dehors de l'administration publique, profiteront aussi des résultats de ces travaux les membres de l'industrie en quête d'un avantage sur la concurrence, ceux qui doivent s'adapter à l'évolution des politiques ou qui commercent sur le marché international et les fournisseurs de produits alimentaires, agricoles ou forestiers.

Date de modification :